///Les Silencieuses à THOREMBAIS-LES-BÉGUINES (BELGIQUE)

Samedi 21 octobre 2017

« C’est lourd, mais c’est JUSTE. Et ça se digère. Et le fait que ce soit un homme qui parle, je ne sais pas pourquoi mais ça m’a fait du bien. »

« Deux ans de travail avec Frédérique Aït-Touati ? Ça ne m’étonne pas. Pour penser, pour écrire, pour intérioriser ce texte et pour parvenir à nous le transmettre comme vous le faites, deux ans de travail, ça ne m’étonne pas. »

« Vous m’avez permis de comprendre cette violence que j’ai en moi. Je fais depuis toujours une réaction profonde, archaïque, ontologique au machisme. Je ne crois pas avoir vécu d’abus dans mon enfance, pas que je m’en souvienne. Avec votre spectacle, je m’aperçois que c’est transgénérationnel. Le machisme me rend simplement folle de rage. Je n’ai pas de problème avec les hommes : ce sont les machos que je suis prête à démolir. »

« Je me rends compte que ma femme est révolutionnaire : elle écrit des poèmes érotiques. »

« C’est le tantra qui m’a permis d’ouvrir et de réveiller la femme en moi. »

« Pendant toute la représentation, une question est montée en moi : pourquoi ? Comment peut-on adorer un être et en même temps l’écraser et le mettre au pilori ? »

Représentation organisée par Fondacio (Belgique).
http://www.fondacio.be/

2017-11-17T12:34:20+00:00

Laisser un commentaire