///Les Silencieuses à LYON, pour l’Association de Psychanalyse Symbolique.

Vendredi 30 juin 2017

« Votre spectacle m’a permis de mesurer où j’en étais dans l’expression de mon désir, ne serait-ce que pour moi-même… »

« Je travaille dans une école d’ingénieurs. Je vous assure que les jeunes filles ne se rendent pas compte de comment les élèves-garçons leur parlent. C’est effarant… »

« Du renfort, enfin… ! Merci de nourrir cette source ! »

« Votre spectacle m’a bouleversée. J’étais à l’école chez les bonnes soeurs. Beaucoup de choses que vous avez dites ont réouvert certaines blessures. Je sens que cela réactive du coup en moi une colère que je n’avais pas ressentie depuis longtemps : une révolte intérieure, un animus vengeur.  Mais je garde ça sous contrôle parce qu’en tant que femme et en tant que mère, je ne veux pas transmettre la haine du masculin. Ce serait une forme de maltraitance de ma part. J’aspire à sortir du conflit. À trouver l’harmonie, enfin. »

(Impossible de voir les chevaux de la Place des Terreaux – ici dessinés d’après photo – car la statue est actuellement en réparation !)

Représentation des Silencieuses à Lyon, pour l’Association de Psychanalyse Symbolique.

2017-11-07T18:04:01+00:00

Laisser un commentaire