///Représentation des Silencieuses à LURCY-LÉVIS, organisée par la DDFE.

Mardi 6 mars 2018

« Votre spectacle m’a fait prendre conscience de combien on n’est pas encore sortis de cet ancrage masculin. Pourtant je parle fort, et je parle parfois ouvertement de choses grivoises. Les amis de mon mari m’appellent… leur « pote à nichons » ! Comme si ma façon de me comporter était tellement incompatible avec la femme que je suis qu’ils me masculinisent. Et j’ai accepté ce surnom. Votre spectacle a mis l’accent sur mes propres automatismes. »

« Le spectacle m’a questionnée, en tant que femme, sur la place que je laisse à mon mari. Sitôt que nous avons eu des enfants, je me suis interdit de sortir, convaincue qu’il ne pourrait pas se charger des petits. Et puis j’ai pris conscience que je souffrais de ne plus sortir, et que mon mari souffrait que je ne croie pas en sa capacité de s’occuper des enfants. Alors j’ai travaillé sur moi. »

Représentation des Silencieuses au Centre Social de Lurcy-Lévis (Auvergne-Rhône Alpes), organisée par la Délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité des chances.

2018-03-12T13:03:50+00:00

Laisser un commentaire