Le Petit Traité du Plaisir qui met Oubli à la Mort

Texte et jeu : Nicolas Raccah
Durée : 1h20

Présentation

Au XVIe siècle, alors que les guerres de religion font rage, la poésie érotique atteint un point d’accomplissement inégalé à ce jour.

Dans une langue vertigineuse de gourmandise, loin de toute vulgarité, le désir et l’amour deviennent les symboles d’une humanité renaissante, sous le regard bienveillant d’un Dieu qui (n’en déplaise à ses représentants qui se massacrent et se haïssent en son nom) sourit et applaudit aux corps-à-corps de sa créature jouisseuse.

Célébrer dans une langue musicale et pleine d’humour les bienfaits de la petite Mort, c’est pour ces poètes la plus belle façon de rendre grâce.
Un plaidoyer pour un humain réconcilié, avec le Ciel comme avec lui-même : c’est à cette révolution que le Petit Traité du Plaisir nous convie.
Nicolas Raccah nous fait entendre ces poèmes oubliés et les replace dans un contexte historique qui nous amène subrepticement à réfléchir aux paradoxes de notre époque.

On découvre la liberté inouïe de ces poètes, en même temps que l’obscurantisme et la censure qui, à la fin de la Renaissance, vont les vouer à l’oubli.

« On gardera longtemps en mémoire l’éclat jubilatoire de ces langues savantes, censurées pendant les guerres de religion. Un merveilleux hommage à ces révolutionnaires sensuels. »

TÉLÉRAMA du 9 janvier 2013


« Un petit bijou d’intelligence et de suavité. »

Annette BREUIL
Directrice du Théâtre des Salins (Scène nationale de Martigues)

Your Content Goes Here

Cliquer pour télécharger

PROCHAINES REPRÉSENTATIONS
2018-05-29T09:12:54+00:00

Laisser un commentaire